SEO international : comment référencer un site multilingue à l’étranger ?

Le 23 août 2021  SEO

Si votre entreprise cherche à développer le business de son site web à l’international, la question de la stratégie SEO à adopter est inévitable. De nombreux paramètres sont à prendre en compte pour une stratégie de référencement internationale optimisée : Prérequis et optimisation SEO technique pour permettre à Google de comprendre les différentes versions du […]

Si votre entreprise cherche à développer le business de son site web à l’international, la question de la stratégie SEO à adopter est inévitable. De nombreux paramètres sont à prendre en compte pour une stratégie de référencement internationale optimisée :

  • Prérequis et optimisation SEO technique pour permettre à Google de comprendre les différentes versions du site.
  • Élaboration d’une stratégie de content marketing adaptée au pays cible et à sa langue.
  • Acquisition de backlinks depuis des sites étrangers trustés par les moteurs de recherche.

Notre agence SEO vous explique plus en détail les critères de référencement pour se positionner dans les premiers résultats de recherche et permettre à votre business d’atteindre vos objectifs dans chacun de vos pays cibles.

Définition : qu’est-ce que le SEO international ?

Le référencement international consiste à optimiser la présence d’une entreprise sur les moteurs de recherche pour chacun des pays ciblés par une entreprise. Pour optimiser sa visibilité sur les moteurs de recherche à l’international, la mise en œuvre du fameux triptyque du SEO, à savoir technique, contenus et netlinking s’avère toujours indispensable, mais des spécificités sont à prendre en compte si vous souhaitez réellement performer.

Il convient également de bien distinguer deux notions importantes : le multirégional et le multilingue. On parle d’un site multilingue lorsque celui-ci est disponible en plusieurs langues, avec par exemple un filtre pour passer de la version du site en français à celle en anglais. Le site multirégional aura quant à lui un ciblage géographique, avec un contenu qui s’adapte en fonction de l’emplacement géographique de l’utilisateur, sans pour autant avoir un changement au niveau de la langue. On peut par exemple avoir un site en espagnol qui ciblera à la fois l’Espagne, mais également certains pays en Amérique latine.

Pour une stratégie SEO efficace à l’international, allier ces deux aspects en ayant à la fois plusieurs langues et plusieurs ciblages géographiques distincts est essentiel. Ainsi, on pourra par exemple avoir un site avec une version française et une version belge, avec des contenus en néerlandais, en allemand et en français pour la version belge.

Le choix de la structure d’URL pour son référencement international

Une des premières décisions à prendre, et l’une des plus importantes lorsqu’il s’agit d’étendre son activité à l’international, est le choix de la structure d’URL. Quatre possibilités s’offrent à vous : le ccTLD, le sous-domaine, le sous-répertoire et le gTLD avec paramètre de langue. Toutes ces solutions ne se valent pas et certaines seront bien plus efficaces pour une stratégie de référencement naturel bien ciblée. Passons en revue ces différentes options :

  • gTLD avec paramètre de langue dans l’URL : acronyme de generic top level domain, ou domaine de premier niveau générique en français. Le .com, pour commercial par exemple. Avec cette solution, vous avez une extension transnationale, à laquelle vous ajoutez un paramètre d’URL pour chaque langue. Exemple : monsite.com/lang=en-gb.
  • Sous-domaine avec gTLD : dans ce cas de figure, les contenus ciblant différents pays sont placés dans un sous-domaine propre à chaque pays ou région ciblé(e). Exemple : es.monsite.com, it.monsite.com.
  • Sous-répertoire avec gTLD : ici, les contenus internationaux sont placés dans des dossiers, sous-répertoires, de la même manière que l’on pourrait avoir monsite.com/contact/. Exemples : monsite.com/fr/, monsite.com/uk/.

ccTLD

Avantages ✔️

  • Pas de problématique de localisation géographique du serveur.
  • Ciblage clair et facilement compréhensible par les internautes des pays cibles.
  • Séparation bien distincte des différents sites.

Inconvénients

  • Domaine potentiellement indisponible dans les pays cibles.
  • Onéreux, car domaines différents et donc efforts plus importants à fournir pour bien référencer chacun des domaines.
  • Respect de conditions parfois contraignantes de certains ccTLD (ex : .ru ou .cn).
  • Gestion complexe des différents domaines.

gTLD et sous-domaine par pays/région

Avantages ✔️

  • Simple à mettre en place et moins cher.
  • Séparation distincte des sites.
  • Ciblage géographique possible avec la Google Search Console.
  • Permet de conserver en partie la popularité du domaine principal.

Inconvénients

  • Identification du ciblage avec l’URL seule moins efficace avec une distinction entre ciblage linguistique et géographique plus difficile pour Google et les utilisateurs.
  • Résultats dans les SERPs moins efficaces, plus longs à obtenir avec des sous-domaines.

gTLD et sous-répertoire par pays/région

Avantages ✔️

  • Simple à mettre en place.
  • Ciblage géographique possible avec la Google Search Console.
  • Gestion relativement simple.

Inconvénients

  • Une seule localisation géographique du serveur.
  • Identification du ciblage du pays plus complexe avec l’URL.

gTLD et paramètres d’URL

Avantages ✔️

  • Déconseillé

Inconvénients

  • Pas de ciblage avec la Search Console de Google.
  • Segmentation complexe des URLs
  • Identification du ciblage du pays plus complexe avec l’URL.

En conclusion, et d’un point de vue purement SEO, sans contrainte de budget, ce qui est rarement le cas on l’accorde, l’utilisation ccTLD distincts est idéal puisque votre ciblage linguistique et géographique sera parfaitement adapté aux utilisateurs de chaque pays. Évidemment, cette solution implique :

  • D’acheter les noms de domaine dans chaque pays, s’ils sont disponibles, et dans le cas contraire négocier avec le propriétaire actuel, ce qui peut s’avérer très coûteux et parfois non concluant.
  • Mettre en place et gérer les différentes infrastructures et les hébergements.
  • De respecter les conditions parfois très contraignantes pour l’achat de certains ccTLD et nécessitant la mise en place de solutions adaptées, engendrant un coût supplémentaire.
  • De développer séparément la popularité de chacun des domaines avec l’acquisition de liens (netlinking).
  • De traduire ou de réécrire les contenus dans les différentes langues (problématiques communes aux autres solutions).

Si vos ressources sont limitées, nous vous conseillons de vous tourner vers la création de répertoires pour chaque pays, à condition d’avoir un gTLD. Vous conserverez alors la puissance acquise grâce au netlinking sur votre domaine principal et rencontrerez moins de contraintes et de problématiques de gestion engendrant des coûts supplémentaires. La distinction entre ciblage linguistique et géographique passera alors par l’intégration d’attributs hreflang.

mobile
AGENCE SEO
SEO TECHNIQUE

L’implémentation de l’attribut hreflang pour un bon référencement multilingue

L’attribut hreflang est une balise meta permettant d’indiquer à Google les différentes versions internationales d’une même page web, avec la possibilité d’intégrer à la fois la notion de ciblage linguistique et de ciblage géographique.

  • Exemple pour un ciblage des francophones au Canada : <link rel=”alternate” href=”https://monsite.com” hreflang=”fr-ca” />
  • Exemple pour un ciblage de tous les anglophones à l’international sans ciblage géographique : <link rel=”alternate” href=”https://monsite.com” hreflang=”en” />

Également, n’oubliez pas de paramétrer la valeur x-default de l’attribut hreflang qui permet d’indiquer à Google la page à afficher pour toutes les langues sans correspondance avec le navigateur de l’internaute.

À noter qu’il existe trois méthodes pour implémenter le hreflang :

  • Hhreflang en HTML dans le header : différentes variantes bien explorées à chaque passage des robots et vérification de la bonne intégration de la balise simple avec le check du code source de la page, mais déconseillé pour les sites ayant de très nombreuses variantes car cela sollicitera davantage la base de données et ralentira le temps de chargement de vos pages.
  • Dans le sitemap XML : permet de ne pas augmenter le temps de chargement des pages de votre site internet, mais l’intégration avec cette méthode sera légèrement plus complexe. Vérifier la bonne implémentation du hreflang avec cette méthode sera plus long car cela demandera de vérifier les sitemaps un par un pour trouver les différentes variantes d’une URL.
  • Dans l’en-tête HTTP : cette méthode permet d’être certain que Google aura bien toutes les différentes variantes d’une même page, puisque l’en-tête HTTP sera vérifié par les robots du moteur à chaque crawl d’une page. Elle permet également d’indiquer au moteur de recherche les variantes d’une page n’ayant pas de code source propre, tel qu’un fichier PDF.

Une fois que vous aurez choisi parmi ces méthodes une implémentation du hreflang sur votre site web, évitez de la cumuler avec une autre solution, au risque de générer des incohérences. Il faut également suivre la bonne intégration du hreflang et monitorer les différentes versions du site pour s’assurer qu’aucun changement n’est venu impacter ces balises.

Comment adapter son contenu au pays cible ?

Une fois les bases SEO techniques mises en place, il est temps de passer à l’optimisation des contenus pour chaque langue ciblée.

L’analyse de mots-clés à l’étranger

Il est essentiel de commencer par un audit sémantique pour chaque langue ciblée. En effet, il peut être tentant de traduire littéralement ses mots-clés cibles du français vers l’anglais, l’allemand, etc. Mais des spécificités propres à chaque langage peuvent induire en erreur votre ciblage de mots-clés, et vous risquez de passer à côté des expressions réellement recherchées par les natifs des pays cibles. Il faut par exemple se méfier des faux-amis en anglais, tels que camera, chips, petrol, etc.

L’étude des concurrents SEO à l’international est particulièrement utile pour comprendre de quelles manières les consommateurs recherchent un produit ou un service en particulier. Avec un bon niveau de compréhension de la langue et des usages du pays cible, vous mettez toutes les chances de votre côté pour atteindre votre marché.

Traduire correctement ses contenus optimisés

Une fois vos mots-clés identifiés, il est temps de penser à traduire votre stratégie de contenus à l’international et d’optimiser la sémantique pour chaque pays cible. Pour cela, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • La traduction automatique des contenus : cette solution peut vous permettre de traduire un très grand nombre de textes, en peu de temps, et gratuitement. Mais le risque est d’obtenir des contenus de faible qualité, voire totalement incompréhensibles, incohérents. Au-delà du fait que ces contenus ne seront pas adaptés à votre audience, ils risquent de dégrader l’image de votre marque à l’étranger.
  • La traduction des contenus par des professionnels : cette option, plus onéreuse, vous permettra d’obtenir des contenus qualitatifs, adaptés aux usages de la langue de votre audience cible.
  • La réécriture complète de vos contenus : d’un pays à l’autre, les intentions de recherche de vos clients peuvent changer, et si votre contenu est parfaitement optimisé pour répondre à l’intention de recherche d’un mot-clé en français, il ne le sera peut-être pas pour une autre langue en passant par une traduction simple du contenu. Il peut donc être utile pour certains types de contenus de passer par un rédacteur natif, après avoir identifié clairement les intentions de recherche de votre marché cible. De cette manière, vous vous assurez un positionnement pertinent et développez l’acquisition d’un trafic qualifié pour chaque pays du monde ciblé.

Voici un résumé des avantages et inconvénients de chaque méthode de traduction pour vos contenus SEO à l’international.

Traduction automatique

Avantages ✔️

  • Faible coût, voire gratuit.
  • Traitement d’un grand volume de contenus en peu de temps.
  • Gestion simple, sans prestataires externes.

Inconvénients

  • Très faible qualité.
  • Atteinte de l’image de marque.

Traduction professionnelle

Avantages ✔️

  • Contenu adapté à la langue du pays cible.
  • Bon potentiel SEO.

Inconvénients

  • Coût plus élevé.

Réécriture

Avantages ✔️

  • Contenu adapté à l’intention de recherche de l’audience cible.
  • Très bon potentiel de résultats en SEO.

Inconvénients

  • Onéreux.
  • Temps de production des contenus plus long.
mobile
AGENCE SEO
CONTENUS SEO

Le netlinking international pour sa stratégie de référencement Google multilingue

Pour développer la popularité de vos pages dans les pays cibles, l’obtention de liens locaux de qualité est indispensable. Il convient donc pour chaque pays d’identifier, suite à une étude du profil de liens entrants des concurrents, les sites d’autorité pour votre thématique dans chaque pays ou région ciblé(e). En obtenant des liens depuis ce type de site à l’étranger, vous maximiserez vos chances d’obtenir un bon référencement local dans chacun des pays visés.

Pourquoi faire appel à une agence de référencement international ?

Si vous souhaitez développer votre stratégie SEO à l’international, faire appel à une agence SEO vous permettra de déléguer un ensemble de tâches chronophages tout en ayant l’assurance d’obtenir un travail de qualité au niveau technique, contenus et netlinking.

N’hésitez pas à contacter notre agence de référencement afin que nous établissions ensemble un plan d’action pour référencer votre site multilingue.