Qu’est-ce que la sémantique ?

Le 22 novembre 2019  SEO

Jour après jour, nous sommes plus de 93% de résidents en France à utiliser le moteur de recherche Google pour répondre à des questions que l’on se pose et pour effectuer des recherches sur Internet. Une habitude de « consommation » qui indique clairement la nécessité pour une marque, une entreprise de travailler son site internet pour […]

Jour après jour, nous sommes plus de 93% de résidents en France à utiliser le moteur de recherche Google pour répondre à des questions que l’on se pose et pour effectuer des recherches sur Internet. Une habitude de « consommation » qui indique clairement la nécessité pour une marque, une entreprise de travailler son site internet pour que celui-ci soit bien positionné. En étant présent sur des requêtes en lien avec sa thématique d’activité, chacun de nous doit faire face à la concurrence grandissante sur les moteurs de recherche. Pour se démarquer vis-à-vis des internautes, et pour faire les yeux doux à Google, il est nécessaire de travailler le contenu de son site internet et d’utiliser correctement la sémantique des mots.

Sémantique : définition

On entend beaucoup parler de ce terme, mais de quoi s’agit-t-il concrètement ? Pour faire simple, la sémantique correspond au sens que l’on accorde aux mots. C’est l’analyse du sens des mots et leur signification.
On va d’ailleurs analyser ce sens suivant la forme lexicale utilisée et en déterminant le signifiant et le signifié.
Si je vous parle d’un objet à 4 roues que l’on possède et qu’on utilise pour se déplacer sur des routes, vous penserez tout naturellement à une voiture. Il s’agit là d’une définition de la voiture parmi tant d’autres. Vous l’aurez compris, on peut donner du sens à chaque « chose » matérielle ou immatérielle afin que nous nous comprenions dans nos échanges.
Par ailleurs, pour se faire comprendre par autrui, mais aussi par les robots, nous utilisons les champs lexicaux pour parler d’un mot ou d’un sujet en particulier. Ce qui s’apparente à donner du sens sémantique aux requêtes et expressions recherchées.
Si nous reprenons l’exemple de la définition mentionné précédemment, vous remarquerez que j’ai pu utiliser les mots « roues », « se déplacer » et « routes » qui font partie intégrante du champ lexical de la voiture. Ici, la voiture serait le signifiant, la définition serait le signifié et l’image que vous faites de cette voiture (qu’elle soit rouge ou blanche) est le référent puisqu’il s’agit du sens conceptuel que vous donnez à l’objet.
Le champ lexical, et par conséquent le champ sémantique, comprennent un certain nombre de mots-clés en rapport avec le mot-clé principal pour donner du sens au contenu. Il s’agit là d’un modèle de langage présent dans la lexicologie pour apporter des réponses à la recherche sémantique effectuée. Il va de soi que votre espace sémantique s’associe de pair à une exigence syntaxique accrue.

Par conséquent, les moteurs de recherche cherchent continuellement à faire ressortir le « meilleur contenu » répondant à la requête de l’internaute. Il est donc important de travailler et d’améliorer le référencement naturel (SEO) de son site internet pour ressortir dans le ranking des SERPs de Google et des autres moteurs de recherche.

L’importance de la sémantique en SEO

Avoir connaissance des requêtes et des problématiques de sa cible est important pour pouvoir travailler des contenus qui y répondent et qui pourront se positionner sur les moteurs de recherche.

Comprendre les recherches des internautes d’un point de vue sémantique

À quoi correspond un contenu bien travaillé en SEO ? Pour obtenir des « top positions » dans Google, il est nécessaire de travailler son contenu pour être SEO Friendly. Avant toute chose, il faut bien connaître sa cible pour savoir quel contenu mettre en place. Actuellement, il existe trois types de requêtes de la part des internautes :
requête d’informations, l’internaute recherche une information précise comme avec la requête suivante : « comment bien choisir son agence de référencement ? »
Ici l’internaute a besoin de savoir comment réellement différencier une agence de référencement d’une autre, de savoir quelle agence choisir pour confier la prestation de son site internet par exemple (savoir-faire, expériences des consultants SEO, SEA, Webanalytics ainsi que leurs compétences, certifications obtenues, prix décernés, etc.)
requête de transactions, l’internaute cherche à effectuer une commande ou une action vis-à-vis d’un produit, d’un service ou d’une marque. Il a déjà une idée de ce qu’il désire et il effectue des recherches pour comparer ou tout simplement trouver l’objet ou le service en question. Exemple : « agence nantes audit seo », l’intention ici est claire. L’internaute souhaite réaliser un audit seo auprès d’une agence nantaise.
requête navigationnelle, l’internaute recherche une entreprise ou du moins un site en particulier mais sans intention d’achat pour le moment. Par exemple, si un internaute recherche « agence Search Factory », ce dernier cherche à arriver sur notre site internet. Il va donc tout naturellement aller sur la page d’accueil de Search Factory.

Bien travailler sa sémantique pour ses résultats de recherche

Pourquoi je vous parle de ces types de requêtes ? Il faut que vous ayez conscience de la manière dont pense votre cible avant d’écrire et d’optimiser un contenu qui lui est dédié.
Et pour avoir une page de contenu froid ou un article de blog en contenu chaud bien optimisé en SEO, cela va passer par un contenu de qualité. Ce dernier doit contenir des réponses aux questions que se posent les internautes. Le plus opportun est par exemple de définir et d’apporter des réponses sur l’environnement de la requête, le tout avec une certaine longueur de texte (500 mots minimum de préférence) pour que Google vous apprécie. Par exemple, vous souhaitez vous positionner sur la requête « cocon sémantique ». Dans votre article vous allez parler en premier lieu de ce qu’est la sémantique, de ce qu’est un cocon sémantique puis de son lien avec le référencement naturel et potentiellement parler des outils SEO à utiliser.

Selon l’algorithme de Google, les pages très bien optimisées de votre site vont normalement se retrouver en 1ère position. Il s’agira en premier lieu des pages ayant des requêtes de marque comme le nom de votre entreprise avec la page d’accueil. Mais d’autres pages peuvent également atterrir en position 0 si Google juge qu’il s’agit d’un contenu très pertinent.
D’autres critères de référencement vont également être pris en compte pour obtenir un bon classement sur Google, comme le fait d’être responsive sur mobile puisque la majorité des internautes recherchent des informations via leur mobile. Faites également attention à la recherche vocale, une pratique qui croit de plus en plus. Selon votre cible, certaines personnes seront plus aptes à effectuer une recherche longue traine avec Siri, Alexa, etc.
Votre objectif est donc de vous positionner sur les mots-clés SEO en lien avec votre thématique d’activité et d’atteindre le top du classement dans les moteurs de recherche pour obtenir davantage de trafic qualifié.

La sémantique selon Hummingbird

Depuis 2013, Google a mis à jour son algorithme avec Google Colibri (Hummingbird). Contrairement aux autres algorithmes de Google comme Panda ou Penguin qui cherchent à pénaliser, Hummingbird lui, vise à récompenser les bons contenus présents sur Google en les remontant dans la SERP.
Avec un impact sur près de 90% des requêtes internationales, l’intérêt de cette mise à jour est d’améliorer sa base de données pour optimiser la rapidité et la pertinence des résultats de recherche présentés à l’internaute.
Avec l’ascension de l’utilisation des mobiles et tablettes comportant un potentiel grandissant pour la recherche vocale, Google s’est penché sur l’analyse des requêtes longues traînes afin qu’elles offrent des résultats adaptés. En demandant par exemple « Quel temps va-t-il faire aujourd’hui ? », le moteur de recherche doit prendre en compte votre position et rechercher les informations liées à la météo du jour pour pouvoir vous définir un classement des meilleurs résultats de recherche sur le temps météorologique à venir. Des éléments à traiter qui font partie intégrante du RankBrain de Google.
Le Knowledge Graph de Google quant à lui n’est pas un graphe à proprement parlé mais il rentre dans cette démarche de vouloir améliorer la qualité des résultats apparents. Il va notamment proposer des informations complémentaires à la recherche. Si une personne recherche « Léonard de Vinci », elle est susceptible d’avoir une fiche biographique apparaître sur la droite de sa fenêtre avec par exemple les œuvres associées à ce célèbre peintre. D’un point de vue lexical, cet apport fortifie les relations sémantiques entre les expressions clés. On réalise ainsi une pierre deux coups en apportant des informations utiles et complémentaires à la requête initiale.

Nos conseils pour créer des contenus avec une sémantique SEO optimisée

Un contenu de qualité vous apportera plus de trafic qualifié. Voici quelques conseils pour créer des contenus dans un cadre sémantique et optimisés en SEO.
Déterminez un sujet sur lequel traiter votre contenu avec un mot-clé principal requêté par les internautes. Cela peut être une requête short ou longue traine selon votre stratégie de contenus.
Par la suite, vous allez étoffer votre sujet avec un champ lexical lié à votre mot-clé principal pour que votre cocon sémantique réponde aux attentes de Google.
Avec une structure bien définie de votre article (balisage headings avec H1, H2, etc.), vous pouvez d’ores et déjà rédiger votre contenu sans oublier le maillage interne pour lier vos pages principales et secondaires. Faites bien attention à votre orthographe et à votre syntaxe car il est nécessaire que dans votre structure sémantique, votre niveau linguistique soit à la hauteur afin de prouver votre valeur ajoutée. D’ailleurs si vous avez un doute sur un verbe, sur les relations grammaticales ou autre, effectuez une recherche dans des dictionnaires, c’est une solution lexicale parmi d’autres pour avoir une référence textuelle. Un contenu rédigé dans un langage naturel sera d’autant apprécié par vos lecteurs.
D’un autre côté, n’oubliez pas de travailler le SEO technique de vos pages web en vérifiant la bonne indexation de celles-ci, l’application de données structurées, de vos métadonnées (balises Title & Description), etc.

Avoir un contenu de qualité ne s’invente pas, ça se travaille. C’est pour cela que nous pouvons vous aider dans la réalisation de vos contenus afin de travailler votre positionnement sur les moteurs de recherche. Contactez nos experts en Content Marketing dès maintenant !

 
 

Rédigé par Manon LG