Quel impact SEO pour la recherche vocale ?

Le 11 janvier 2018  SEO

De nombreux services de commande vocale et assistants personnels sont désormais disponibles (Google Home, Amazon Alexa avec Echo, Siri chez Apple et Cortana pour Microsoft), et l’ampleur que prend cette forme de recherche sur les navigateurs web tel que Chrome est de plus en plus importante, notamment sur mobile. La recherche vocale et son impact […]

De nombreux services de commande vocale et assistants personnels sont désormais disponibles (Google Home, Amazon Alexa avec Echo, Siri chez Apple et Cortana pour Microsoft), et l’ampleur que prend cette forme de recherche sur les navigateurs web tel que Chrome est de plus en plus importante, notamment sur mobile. La recherche vocale et son impact sur le référencement naturel d’un site web est un des enjeux actuels majeures pour les acteurs du web.

Qu’est-ce que la recherche vocale ?
Comment faire une recherche vocale sur Google ?
Quels sont les avantages de la recherche vocal pour l’internaute ?
A quoi sert la recherche vocale et quel usage en avons-nous ?
Quels sont les différents assistants personnels existants
Quel est le meilleur assistant vocal ?
Les fonctionnalités du Google assistant
Comment adapter sa stratégie de référencement naturel à la recherche vocale ?
Les recommandations de Google en terme d’optimisation de contenu pour la recherche vocale
Répondre aux questions utilisateurs et optimiser la sémantique
Optimiser la longue traîne et utiliser un langage naturel
Miser sur l’optimisation mobile et améliorer l’expérience utilisateur.
Optimiser le référencement local
Les featured snippets : viser la position zéro

 

les sujets les plus importants en 2017 pour les seo

Comme on peut le voir ci-dessus dans les résultats d’une étude réalisée par SEO Camp, sur 471 professionnels du référencement, la recherche vocale est une des priorités SEO pour 2017. Aucun doute sur le fait que cette tendance se poursuivra en 2018.
La recherche vocale perturbe les usages des référenceurs. En effet, les agences SEO et les divers acteurs web vont devoir suivre l’évolution de cette tendance et s’imprégner des bonnes pratiques en la matière pour continuer à être en adéquation avec les habitudes de consommation des utilisateurs.

Mais comment fonctionne la recherche vocale ? Quel est son impact concret sur le référencement web et comment adapter sa stratégie SEO face à cette nouvelle tendance ?

Qu’est-ce que la recherche vocale ?

La recherche vocale est un procédé de recherche lancé pour la première fois en 2008 et basé sur une technologie de reconnaissance vocale. Elle permet à l’utilisateur de saisir vocalement une requête et d’obtenir une réponse précise à celle-ci.

Grâce à la synthèse vocale (technique informatique permettant de créer une parole artificielle à partir d’un texte), les assistants personnels tel que Google home peuvent retranscrire une réponse orale à l’utilisateur.

Comment faire une recherche vocale sur Google ?

Dicter une recherche Google avec votre voix est désormais chose facile. Voici comment activer la fonctionnalité depuis vos appareils Androïd :

  • Commencer par ouvrir l’appli Google depuis votre smartphone ou tablette
  • Dans le menu situé en bas à droite de l’écran, accéder aux paramètres, puis « voix », puis « détecter Ok Google »
  • Il ne reste plus qu’à indiquer à votre téléphone quand la détection de « Ok Google » doit s’activer (choisir l’option : « depuis l’appli Google »)

Une fois la reconnaissance vocale activée, la procédure est simple :

  • Ouvrir l’appli Google sur votre mobile
  • Appuyer sur le micro ou prononcer simplement « Ok Google »

Quels sont les avantages de la recherche vocal pour l’internaute ?

  • La recherche est facilitée : désormais accessible sur tous les supports (Desktop, laptop, smartphone et tablette), la recherche vocale simplifie et accélère la recherche d’information par sa facilitée d’accès mais évite aussi les fautes d’orthographes, etc.
  • Un gain de temps significatif : Plus besoin de saisir manuellement sa demande, il suffit de l’énoncer
  • Un gain en mobilité : il est désormais possible d’effectuer une recherche tout en menant une autre activité.

À quoi sert la recherche vocale et quel usage en avons-nous ?

Selon une étude Google publiée en 2014 (en anglais), 55% des adolescents et 41% des adultes ont recourt à la recherche vocale au moins une fois par jour. Dans les requêtes les plus formulées on retrouve par exemple :

  • La recherche d’une localisation, d’une direction.
  • Trouver les horaires d’une séance de cinéma.
  • Appeler un contact.
  • La prise de note.
  • Jouer une musique.
Comme nous pouvons le voir, une grande partie des requêtes formulées par dictée vocale sont orientées recherches locales. Nous y reviendrons plus tard.

Quant au contexte d’utilisation, on remarque que la recherche vocale est surtout utilisée à la maison, et en multitâche :

  • En regardant la télévision
  • En cuisinant
  • Dans la salle de bain
  • En faisant du sport
  • Avec des amis

Quels sont les différents assistants personnels existants

À ce jour, on dénombre 4 acteurs majeurs pour ce qui est des assistants vocaux :

  • Amazon Echo par Alexa
  • L’assistant google
  • Siri
  • Cortana

Quel est le meilleur assistant vocal ?

Stone Temple avait publié en Avril dernier une étude sur la capacité de comprendre et répondre correctement aux demandes utilisateurs. Voici les résultats de cette étude, menée sur 5000 questions.

Résultats-de-létude-stone-temple-sur-lefficacité-des-assistants-personnels

Les résultats obtenus pour l’assistant google sont assez bluffants. Les taux de questions résolues et de réponses complètes sont à peu de chose près similaires à ceux obtenus sur les recherches Google traditionnelles. Nul doute que ces technologies vont continuer à se perfectionner et prendre une envergure de plus en plus vaste.

Les fonctionnalités du Google assistant

L’assistant personnel intelligent de Google, basé sur la technologie d’intelligence artificielle ESIPE et déployé au cours de l’année 2017, poursuit son développement. Contrairement à Google Now, l’assistant permet une conversation dans les deux sens, c’est à dire bidirectionnelle. Le Mercredi 10 Janvier, Google a mis en ligne les fonctionnalités de son service Google Assistant. Quelques exemples des possibilités offerte par l’outil Google  :

  • La possibilité de gérer ses messages (sms, WhatsApp, etc.)
  • Régler son minuteur (bien pratique en cuisine)
  • La possibilité de lancer une série, via Netflix notamment
  • Accéder à ses playlists favorites

Comment adapter sa stratégie de référencement naturel à la recherche vocale ?

Les recommandations de Google en terme d’optimisation de contenu pour la recherche vocale

Le principal acteur de cette transition vers le vocal a récemment publié un guide afin d’aider les éditeurs à améliorer leurs contenus pour répondre à ces évolutions. Vous y trouverez de nombreux exemples de bons ou mauvais contenus pour la recherche vocale.

  • Les réponses doivent avoir une longueur adaptée.
  • La formulation des réponses doit pouvoir être lus facilement (attention à la grammaire et la syntaxe)
  • L’élocution : la prononciation, le rythme donné aux phrases doivent eux aussi être appropriées.

Répondre aux questions utilisateurs et optimiser la sémantique

Contrairement aux requêtes saisies au clavier, où l’internaute va à l’essentiel et n’écrit qu’une simple suite de mots, la plupart des requêtes formulées à voix haute le sont sous la forme de questions.
Répondre à ces questions utilisateurs de façon précise et qualitative s’avère être un enjeu majeur pour un site web souhaitant se positionner de façon pérenne dans les SERP’s (search engine result page). La sémantique et son utilisation à bon escient permet d’élaborer des contenus plus riches, plus séduisants pour les moteurs de recherche, mais aussi pour les utilisateurs. Une manière d’aborder le content marketing de façon efficace , mais comment s’y prendre ?

  • En partant d’un mot clé principal, on définit un champs sémantique, on ne parle pas de synonyme mais de cooccurrence.
    Par exemple si notre mot clé principal est “location de voiture”, requête particulièrement commerciale, et qu’on cherche à répondre à la question “Quelle agence de location de voiture choisir” (question ayant un volume de recherche mensuel de 90). Nous allons insérer des termes tels que “voiture de luxe”, “monospace”, “restitution”, “courte durée”, etc., dans notre contenu.
    Ces mots clés-secondaires vont permettre d’une part d’enrichir le texte et notre réponse à l’utilisateur, mais aussi de donner le signal à Google que notre contenu traite la question dans son ensemble.
  • Le contexte sémantique du contenu doit lui aussi être approprié. C’est l’emplacement du contenu sur le site qui définit son contexte, sa place dans l’arborescence et son maillage interne.
    Les pages pointant vers notre contenu “Quelle agence de location de voiture choisir” doivent être sémantiquement proche. On peut imaginer un contenu “Comment se passe une location de voiture” qui serait lié à notre premier contenu. On parle alors de glissement sémantique.
    Tout cela peut sembler complexe, mais il s’agit simplement d’apporter la plus grande cohérence possible à l’organisation des contenus du site pour permettre à Google de comprendre l’environnement dans lequel le contenu évolue.
    Le netlinking joue aussi un rôle dans cette contextualisation. les domaines ayant des liens pointant vers notre page doivent se trouver dans la même thématique, afin de renforcer cette contextualisation sémantique.

Optimiser la longue traîne et utiliser un langage naturel

Les requêtes formulées par la voix sont plus naturelles, conversationnelles que celles tapées au clavier. Les recherches textes sont généralement une simple succession de mots-clés, se faisant souvent au détriment de l’orthographe, ou de la syntaxe. Dans le cas d’une recherche vocale, on retrouve des phrases complètes, souvent formulées sous forme de questions, avec des mots d’action (« trouver », « commander », « acheter », etc.). Les possibilités de formulation des requêtes s’en trouvent alors démultipliées.

Les recherches vocales sont aussi plus longues que les recherches « traditionnelles » :

longueur recherche vocale

Ces éléments sont particulièrement importants à prendre en compte lors de la rédaction web. Il faut maintenant comprendre avec précision l’intention de l’internaute lors de sa requête afin de lui apporter une réponse la plus pertinente possible, d’où l’intérêt de miser sur la longue traîne.

Miser sur l’optimisation mobile et améliorer l’expérience utilisateur.

Le trafic issu de la recherche mobile/tablette représente aujourd’hui près de 60% du trafic total sur le web. De plus, la grande majorité des recherches vocales est effectuée sur appareils mobiles. Optimiser la version mobile de son site web s’avère donc être primordial si vous souhaitez capter cette part du trafic. Quelques éléments primordiaux pour améliorer sa performance SEO sur mobile :

  • Avoir un site web qui prend en compte l’expérience utilisateur sur écran réduit
    (taille des icônes, du texte, des menus, place des images, etc.), soyez mobile-friendly !
    Dès le lancement de votre site internet, ou à l’occasion d’une refonte, le responsive design doit aussi être un des critères figurant dans votre cahier des charges.
  • Optimiser la vitesse de chargement de son site interne
    Lorsque l’on dicte une requête à haute voix, c’est aussi pour le gain de temps que cela représente. Si le site web qui fournit la réponse est trop lent, l’utilisateur n’hésitera pas à changer de site, ou à reformuler sa requête, ce qui se traduira par une augmentation du taux de rebond. Un mauvais signal pour Google, qui pourrait juger votre réponse non pertinente.

Optimiser le référencement local

Comme vu précédemment, une grande partie des requêtes dictées à haute voix sont à vocation locale, et quand on sait que 18% des recherches locales mènent à une conversion (contre 7% pour les recherches non locales), il vaut mieux avoir fait le nécessaire. Première chose à faire : renseignez votre compte Google My Business de façon complète. Google utilisera ces informations pour mieux informer l’internaute (horaires d’ouverture, actualités, estimation de l’affluence, etc.).

Les featured snippets : viser la position zéro

Sachant que les assistants personnels utilisant la reconnaissance se servent du premier résultat de la SERP pour donner une réponse orale à la requête utilisateurs, la position zéro devient particulièrement intéressante à atteindre.

Certains critères semblent favoriser le positionnement d’une page en résultat zéro :

qu'est ce qu'un résultat zéro

  • Formuler des réponses pertinentes et claires à des questions utilisateurs sous forme de liste à puces, ou d’un petit tableau.
  • Apporter une réponse complète et structurée sous la forme de paragraphe, utiliser le balisage sémantique (h1, h2, etc.)
  • Être positionné dans le top 5 des résultats de la SERP, avoir un bon CTR ainsi qu’un taux de rebond faible.
Si vous désirez être accompagné par une agence spécialisée dans le Content Marketing afin de développer une stratégie adaptée à vos besoins et aux évolutions des modes de recherche, n’hésitez pas à nous contacter.
Rédigé par Théo Le B.