Qu’est-ce que le maillage interne et comment le mettre en place ?

Le 14 décembre 2020  SEO

Si l’on connaît l’importance des liens et du netlinking en matière de SEO, on a tendance à sous-estimer le pouvoir d’une bonne stratégie de référencement naturel “on-site”. Pourtant, un maillage interne efficace peut considérablement améliorer ses performances et son positionnement dans les moteurs de recherche. Alors, pourquoi optimiser son linking interne ? Et comment faire […]

Si l’on connaît l’importance des liens et du netlinking en matière de SEO, on a tendance à sous-estimer le pouvoir d’une bonne stratégie de référencement naturel “on-site”. Pourtant, un maillage interne efficace peut considérablement améliorer ses performances et son positionnement dans les moteurs de recherche. Alors, pourquoi optimiser son linking interne ? Et comment faire ? Quelques conseils dans cet article.

Définition du maillage interne

Avant de s’intéresser aux raisons qui peuvent conduire à optimiser son maillage interne, et à la manière de procéder, il convient de bien le définir.

En matière de SEO, il existe deux stratégies de linking :

  • le netlinking, consistant à étendre le nombre de liens externes (le backlinking) dirigeant vers son site ;
  • le linking interne (ou maillage interne en français), qui consiste à lier entre elles les pages d’un même site.

On définit donc le maillage interne comme la manière dont on organise les renvois d’une page web donnée vers d’autres pages du même site.

Plus concrètement, il s’agit de la façon dont on va intégrer des liens hypertextes dans un contenu, pointant vers certaines pages du même site.

De cette organisation découle la bonne compréhension du site par les internautes mais également du sujet de ses pages par les moteurs de recherches. Ce sont donc des éléments primordiaux pour apparaître dans les premiers résultats de recherche sur Google, ou autres moteur de recherche.

Pourquoi optimiser le maillage interne ?

Le maillage interne s’avère très utile pour fluidifier la navigation des utilisateurs : en leur permettant de “sauter” de pages en pages, au sein d’un site dont l’architecture est logique et claire, on améliore considérablement leur expérience. Mais quels sont les autres bénéfices ?

Optimiser le référencement SEO avec le maillage interne

Avec une bonne stratégie de maillage interne, on peut élever le PageRank d’une page, c’est-à-dire schématiquement la note (de 1 à 10) que lui attribue Google pour sa popularité. Généralement, les pages les moins profondes d’un site sont les pages ayant le meilleur PR. Pour calculer le PR, Google prend en compte trois grands facteurs :
• le nombre de liens entrants sur la page ;
• le PageRank des pages pointant vers la page ;
• le nombre de liens sortants des pages pointant vers la page.

Comme évoqué précédemment, la qualité de la navigation de l’utilisateur est positivement impactée par une stratégie de maillage interne pertinente. Or, c’est un des éléments plébiscités par l’algorithme de Google pour faire grimper son PageRank.

Par ailleurs, il est possible de transmettre la popularité d’une page d’un site (la page d’accueil par exemple) vers une page moins exposée, en insérant un lien sur la première vers la seconde. Grâce à ce mécanisme, connu sous le terme de jus de lien (link juice dans la langue de Shakespeare), on peut en effet faire glisser sa notoriété, et augmenter mécaniquement la popularité des pages moins fréquentées et plus profondes. On les aide ainsi à mieux se positionner dans les résultats de recherche (SERPs).

Le maillage interne pour favoriser l’indexation

Le maillage interne facilite en outre l’indexation des pages profondes d’un site internet. Par la suite, la page peut être amenée à se positionner dans les SERPs, sur la base de critères complémentaires et tout aussi importants : la richesse du contenu, sa structure, sa capacité à répondre aux questions utilisateur etc.

Un bon linking interne simplifie la tâche des “crawlers”, comme le Googlebot, ce robots qu’utilise Google pour analyser un site ainsi que ses contenus, et déterminer son ranking, donc sa position dans les résultats de recherche.

Il faut savoir que le temps d’exploration de ces bots est limité : plus la page d’un site est profonde, plus il faut de clics pour l’atteindre depuis la page d’accueil, et plus ses chances d’être crawlées s’amenuisent. Sauf à lier les pages les unes avec les autres : dans ce cas, chacune des pages peut, avec une stratégie de linking efficace, entrer dans le viseur des bots.

Comment construire sa stratégie de maillage interne

Pour être efficace, une stratégie de maillage interne doit obéir à quelques grands principes. Quels sont-ils ?

Sélectionner ses ancres de lien pour le maillage interne

Pour gagner en confort de lecture, un lien hypertexte est systématiquement associé à un groupe de mots, généralement souligné et mis en évidence par sa couleur bleue. C’est ce que l’on appelle une “ancre”.

Une ancre ne se décide pas au hasard : non seulement elle doit permettre à l’internaute de distinguer immédiatement le sujet vers lequel le lien le dirige, mais elle doit également permettre à Google de mieux identifier l’objet de la page linkée.

Aussi privilégie-t-on :

  • une ancre qui a du sens : l’ancre doit être lisible et ne pas déranger l’internaute dans sa lecture. Par exemple, on favorise l’expression “Bien choisir une ancre de lien” au détriment de “bien choisir ancre lien” ;
  • une ancre cohérente avec l’objectif sémantique de la page cible. Par exemple, si une page cible développe les critères SEO permettant d’être bien positionné sur les pages de résultats de recherche, il sera intéressant de proposer une ancre telle que : Pour en savoir plus sur les critères de référencement Google, consultez notre article sur les critères impactant le seo en 2020 ;
  • une ancre qui interpelle le lecteur : l’expression doit inciter au clic mais elle doit surtout tenir sa promesse, et emmener le lecteur vers le sujet annoncé.

Pour information : contrairement au netlinking pour lequel il est déconseillé de pratiquer la suroptimisation d’ancres, il est tout à fait possible (et même conseillé) d’utiliser les mêmes ancres de liens pour pousser la sémantique de la page liée.
Cette pratique est déconseillée en netlinking : par exemple si vous avez peu de domaines référents, et que vous obtenez un lien très puissant ayant pour ancre le mot clé exact de l’objectif sémantique de votre page, alors Google pourrait vous pénaliser.

La pertinence des liens pour le maillage interne

Dans le même esprit, le maillage interne doit être au maximum “logique”: plus les contenus liés seront proches ou connexes, plus Google comprendra finement leurs sujets, et plus il les valorisera en termes de référencement. Cela réclame d’organiser au préalable ses contenus : on peut par exemple les regrouper selon leur univers sémantique, et travailler différents cocons sémantiques.

Toutefois, il faut prendre garde à ne pas surcharger les pages de liens, au risque de diluer le jus et ses effets favorables sur le référencement naturel. Une page d’accueil devrait ainsi se contenter de renvoyer vers les pages internes les plus stratégiques par exemple.

Afin d’éviter la dissolution du jus de lien, il est possible de pratiquer l’obfuscation de ceux-ci. L’obfuscation consiste en l’invisibilisation des liens pour les robots de crawl. Autrement dit, cela consiste à les masquer, cacher, en créant (le plus souvent) des liens Javascript ou Ajax assez complexes, ou via un code HTML « bouton ». Ainsi, les liens visibles ont plus de puissance car le jus de lien est moins divisé (optimisation du transfert de PageRank).
Les liens majoritairement obfusqués sont les liens des footers, panier d’achat, CGV, mentions légales, avis clients, etc. ; autrement dit, toute page qui n’a pas vocation à se positionner.

En conclusion
Une stratégie de maillage interne performante peut considérablement améliorer le référencement SEO ainsi que l’indexation des pages d’un site. Mais sa mise en œuvre peut s’avérer complexe : si savoir utiliser des outils comme Screaming Frog peut aider, l’accompagnement d’une agence de référencement naturel est inégalable.