Fil d’actualité : Fil Explorer, le recours aux Facebook Ads obligatoires ?

Le 23 janvier 2018  SMA

Quels changements pour le fil d’actualité Facebook en 2018 ? Marck Zuckerberg a récemment annoncé dans un post que 2018 allait être pour Facebook une année de grands changements. Une évolution du fil d’actualité est déjà en phase de test dans 6 pays. Ce test consiste à séparer les posts organiques des pages (entreprises, associations, médias, […]

Quels changements pour le fil d’actualité Facebook en 2018 ?

Marck Zuckerberg a récemment annoncé dans un post que 2018 allait être pour Facebook une année de grands changements. Une évolution du fil d’actualité est déjà en phase de test dans 6 pays. Ce test consiste à séparer les posts organiques des pages (entreprises, associations, médias, etc.) sur un fil d’actualité distinct. Ainsi, les utilisateurs auront le choix entre :

  • Un fil d’actualité avec les publications de leurs proches, des groupes ainsi que les publicités Facebook,
  • Le fil explorer, où l’on retrouverait les posts des pages.

Pourquoi ce changement de fonctionnement du fil d’actualité ?

La volonté affichée par Mark Zuckerberg est de prioriser les échanges entre amis, ainsi que les posts publiés, partagés et aimés par les amis des utilisateurs. Le dirigeant de Facebook s’est clairement exprimé sur le fait que les habitudes des utilisateurs allaient changer après une telle modification. Notamment en termes de temps de connexion, qui risquait de décroître, au profit de sessions selon lui plus qualitatives.
La part de marché du social ads détenue par Facebook en 2017 s’élève à 65%, avec un revenu de plus de 26 milliards de dollars (Twitter est 2ème avec 9,7% de parts de marché, soit environ 4 milliards de dollars). On peut penser qu’avec cette décision le géant du web cherche avant tout à accroître ses revenus publicitaires et asseoir sa position de leader sur le marché du social ads.

Quelles conséquences pour les pages Facebook ?

Une portée organique en chute libre

La chute de la portée et de l’engagement sur Facebook n’est plus un secret pour personne, une baisse généralisée est constatée par les marques sur leur page depuis plusieurs mois. Depuis 2015, une baisse de 55% des likes et de 64% des commentaires a été enregistrée.
Cette tendance ne risque pas de s’inverser dans les mois à venir suite à la future mise à jour, nous risquons même d’assister à une mort lente du reach organique.
Dans les pays où le test a été déployé (Bolivie, Guatemala, Serbie, Slovaquie, Cambodge et Sri Lanka), le reach a chuté en moyenne de 65% et les interactions avec les posts (likes, commentaires, partages) ont été divisées par 4.

interactions fil explorer

Aucune prévision n’a été dévoilée pour le moment quant à la fréquence de consultation du fil explorer par les utilisateurs, mais on peut toutefois s’avancer sur le fait que celle-ci sera faible.

Une concurrence entre pages accrue

Une visibilité en baisse et une concurrence en hausse pour les posts de marques qui devront désormais se différencier de façon plus marquée en créant des contenus réellement engageants si elles espèrent générer des interactions et ainsi apparaître dans le fil d’actualité « normal ».

Vers une visibilité sur Facebook entièrement payantes pour les marques ?

Au vu des résultats observés sur les pays en test, on peut légitimement se demander quel sera l’avenir des pages sur Facebook. L’effort produit par les marques en termes de temps ou de budget pour fonder de réelles communautés sur leur page est considérable. Cette modification peut s’avérer particulièrement dangereuse pour certaines pages, notamment pour celles ayant fait de Facebook leur principal canal d’acquisition.

La solution qui s’impose aux marques souhaitant continuer à développer leur stratégie sur les réseaux sociaux comme Facebook, est d’investir davantage sur les Facebook Ads. D’après une enquête Locowise en 2015, environ 43% des pages ont déjà recours aux publications sponsorisées et aux Facebook Ads. Aucun doute sur le fait que ce pourcentage va connaître une forte croissance au cours de l’année 2018. Cette hyper monétisation des contenus de marque s’annonce particulièrement préjudiciable pour les petites entreprises qui n’auront pas les moyens de payer pour mettre en avant chacun de leurs posts.
Cette modification du fonctionnement du fil d’actualité n’est pour le moment qu’en phase de test et aucune date de sortie officielle n’a encore été annoncée par Facebook. Mais se préparer à cet éventuel bouleversement est primordial pour les marques, notamment pour celles qui ont basé une grande partie de leur stratégie d’acquisition sur Facebook.

Si vous souhaitez être accompagné par une agence qualifiée afin de gérer de façon efficiente votre budget social ads,
contactez-nous !

 

Rédigé par Théo Le B.